Un anglicisme, c'est un emprunt linguistique à l'anglais.
Il peut s'agir d'un mot, d'un sens, d'une forme, d'une prononciation, etc.

Dans le cas de l'anglicisme morphologique,

on traduit la forme étrangère de façon littérale pour créer un équivalent français.
Il peut s'agir d’un mot simple ou d’un mot composé.


Dans le cas d'un mot simple, la traduction littérale résultera en un mot inexistant.

Par exemple, an estimate traduit par estimé, lequel n'existe pas en français
comme nom, seulement comme participe passé;
ou encore to impact traduit par impacter qui n'existe en français
que dans le domaine de la médecine.

 

Dans le cas d’un mot composé ou d'une locution,
chacun des mots traduits peut être français,
mais le résultat dans son ensemble ne l'est plus et représente un calque de l'anglais.

Par exemple, à l'année longue traduit de all year long doit 
être remplacé par toute l'année ou à longueur d'année.

Un autre exemple courant : heures d'affaires, calque de business hours, pour lequel on peut utiliser heures de bureau ou heures d'ouverture.

Voici une page énumérant des anglicismes morphologiques courants :

On dénombre six types d'anglicismes :

intégraux, hybrides, sémantiques, syntaxiques, morphologiques et phraséologiques.

 

Quels gros mots!
Mais ne vous en faites pas, nous les apprivoisons peu à peu.
Nous connaissons maintenant bien les anglicismes sémantiques,
autrement appelés « faux-amis » auxquels nous consacrons une section.

Nous avons aussi décrit les anglicismes intégraux,
hybrides et syntaxiques.
Plus que deux!

Anglicismes morphologiques

à suivre...

Liste de tous les articles.jpg