SYMPTÔMES PHYSIQUES

 

Plusieurs des symptômes physiques qui nous mettent la puce à l’oreille quant à de possibles troubles de l’humeur peuvent avoir bien d’autres causes. Après avoir éliminé ces autres causes,
il serait important de parler à un médecin ou un conseiller.

 

Les signes et symptômes physiques des troubles de l’humeur les plus fréquents portent sur l’énergie, le sommeil et l’appétit et ils sont souvent interreliés. Par exemple, si on manque d’énergie, ce peut être causé par un manque de sommeil ou une mauvaise alimentation. Sans dresser une liste exhaustive des différentes causes de ces symptômes, nous vous proposons quelques pistes de solutions.

Symptômes à surveiller (suite)

Fatigue, manque d’énergie

 

La raison dit que si on manque d’énergie, c’est qu’on est fatigué et qu’il suffit de dormir pour se sentir  mieux. Vite dit, mais pas toujours facile à faire ni suffisant d’ailleurs. Au-delà des problèmes liés au sommeil dont nous parlerons plus loin, voyons ce qu’on peut faire dès maintenant. L’idéal est de pouvoir dormir selon notre rythme naturel, c’est-à-dire se coucher suffisamment tôt pour pouvoir se lever sans réveil matin. La durée idéale de sommeil est biologiquement différente pour chaque personne. La norme pour un adulte est de 7 à 8 heures, mais en réalité, elle varie entre 3 et 12 heures.

 

Si on n’a pas le temps de faire une cure de sommeil, on peut au moins évaluer nos habitudes de sommeil et y faire des ajustements s’il y a lieu. Par exemple, se coucher plus tôt et éviter les stimulants avant d’aller dormir. Les stimulants ne sont pas uniquement d’ordre alimentaire comme le café, le thé, l’alcool, ou des aliments gras ou sucrés, il y a aussi les écrans en tout genre (télé, ordi, tablette ou téléphone intelligent) dont la lumière ralentit la production de mélatonine (hormone du sommeil). Puis il y a les situations de conflits émotionnels qui, avec toute autre activité stressante, empièteront sur le temps de sommeil réparateur.

 

« Il faut, avant d'aller dormir, se mettre en état de légèreté, physiquement, émotionnellement et intellectuellement. »

Brigitte Langevin, spécialiste du sommeil et auteure de Mieux dormir... j'en rêve!

 

Le manque d’énergie peut aussi être causé par certaines maladies dont on pourrait être atteint sans le savoir : l’anémie, la mononucléose, l’hypothyroïdie, le diabète de type 2, l’insuffisance cardiaque, la fibromyalgie et le syndrome de la fatigue chronique pour n'en citer que quelques-unes.

 

Hormis les maladies citées précédemment, les autres causes physiques de la fatigue et du manque d’énergie sont souvent liées à de mauvaises habitudes et dans ce cas, il est assez facile d’y remédier :

- une mauvaise oxygénation de nos cellules et organes dû à une mauvaise respiration;

- la sédentarité causée par le manque d’exercice;

- une alimentation irrégulière ou pauvre en nutriments.

 

Finalement, la pression engendrée par le désir de vouloir tout-faire-tout-bien-tout-le-temps occasionne un niveau de stress tel que le corps ne peut l’endurer à long terme. C’est comme si on vivait constamment sur l’adrénaline et cela finit par épuiser.

Liste de tous les articles.jpg
Concours.jpg