Résolution du Nouvel An!

Le mois de janvier, ça donne le goût des résolutions?

Je vous en propose une!  Abandonner l’idée d’être un parent parfait!  Oui, oui, vous avez bien lu! 

Dès qu’on devient parent, on veut bien faire,
on écoute toutes sortes de recommandations (sollicitées ou non),  on lit des articles, des livres, on regarde des vidéos sur le soin aux enfants et leur éducation, bref, on cherche réponse à nos nombreuses questions.  Ça peut mettre sur nos épaules de parent une pression énorme.  Et on peut y perdre son latin, surtout quand les avis divergent. 

Parent au défi

Faites-vous confiance et donnez-vous des chances.  Soyez attentif aux réactions de votre enfant quand vous intervenez auprès de lui.  Si c’est positif ou c’est la réaction attendue, continuez comme ça.  Sinon, essayez autre chose et dites-vous que vous avez droit à l’erreur.  La perfection est impossible à atteindre.  Vous êtes unique, votre l’enfant l’est aussi et chaque situation que vous vivez est unique également.  Il n’y a pas de recette magique pour être un bon parent.  Il n’y a que les essais et erreurs, et l’apprentissage.  C’est ainsi qu’on devient un meilleur parent.

Allez-y, relevez le défi!

Capsule 1 - Défis de parent

À VOUS LA PAROLE

Merci de me faire part de vos expériences.  Merci de ce témoignage.  Effectivement, ces quelques minutes d’attention supplémentaire permettent à l’enfant de se sentir important à nos yeux.  Continuez à entretenir une bonne relation avec votre enfant.

   

Je suis curieuse de vous lire. Parlez-moi de votre expérience, témoignez de vos essais et de l’impact qu’ils ont sur votre enfant. N’hésitez pas non plus à me transmettre vos questions à l'aide du petit formulaire ci-dessous. À chaque chronique, je sélectionnerai une question ou un témoignage et je vous exprimerai à mon tour mes réflexions.

 

Bon défi!

Voici le témoignage d’une maman d’un garçon de 4 ans à propos du défi de la capsule précédente.

 

C’est souvent comme ça aussi que se développe le fameux sentiment de culpabilité que nous les mamans, mais peut-être aussi certains papas, ressentons si facilement. Nous nous sentons coupables d’avoir laissé pleurer notre enfant trop longtemps, de l’avoir négligé 5 minutes pour aller aux toilettes, d’avoir pris quelques minutes supplémentaires de repos avant de nous lever pour aller le chercher, etc.  Ça vous connaît tout ça?  Eh bien, si nous arrêtions de vouloir être un parent parfait, nous apprendrions peut-être à mieux écouter notre intuition, à nous fier davantage aux réactions de notre enfant plutôt qu’à l'avis de tel ou tel spécialiste.  Mais je sais, ce n’est pas facile de faire taire cette voix qui nous dit que nous pouvons faire mieux tout le temps.

 

Eh bien, pour 2018, je vous invite à relever ce défi pas simple, j’en conviens, mais qui vous aidera à devenir un meilleur parent.

Liste de tous les articles.jpg