On veut négocier?

Parent au défi

Pour éviter les  « Mais maman » à répétition, expliquez à votre enfant qu’il doit respecter un « non » et que vous refuserez de discuter.

Dites-lui que vous appliquerez cette règle : « 1-2-conséquence ».

Par exemple, si on reprend l’exemple plus haut :

À VOUS LA PAROLE

Merci de ce témoignage. Il est vrai que dans le tourbillon de la vie de parent, on ne se voit pas toujours aller et on peut être très exigeant envers soi-même. Prendre conscience qu’on fait face aux mêmes défis et qu’on a le droit à l’erreur comme parent, enlève une pression bien inutile.

Je suis curieuse de vous lire. Parlez-moi de votre expérience, témoignez de vos essais et de l’impact qu’ils ont sur votre enfant. N’hésitez pas non plus à me transmettre vos questions à l'aide du petit formulaire ci-dessous. À chaque chronique, je sélectionnerai une question ou un témoignage et je vous exprimerai à mon tour mes réflexions.

 

Bon défi!

Voici le témoignage d’une maman d’un garçon de 2 ans à propos du défi de la capsule précédente.

 

Je vous laisse imaginer la fin de cette négociation.


Un enfant tentera par tous les moyens d’obtenir ce qu’il veut et il peut s’avérer un féroce négociateur. Il sait très vite exploiter nos points faibles, surtout en public alors qu’on veut faire bonne figure, qu’on n’a pas le temps, qu’on est fatiguée, qu’on se sent coupable de trop travailler, etc.


En plus, c’est un excellent apprentissage pour un enfant que de savoir négocier. Mais comme parent, c’est à nous qu’il revient d’établir les règles et les limites pour le bien-être de notre enfant. Donc, pour des règles de base, qui implique sa santé, sa sécurité ou toute autre règle importante pour le bon fonctionnement de la maisonnée, évitez les négociations sans fin et soyez ferme.


Plus votre enfant grandira, plus il fera preuve de jugement, plus il sera bon d’être ouvert à la discussion et le laisser argumenter, surtout lorsque ses arguments sont sensés. Mais tant que votre enfant est petit, essayez le nouveau défi du mois.

– Je veux avoir des bonbons!

– Non


– J’en veux!!!


– Tu ne peux pas avoir de bonbons, tu as eu suffisamment de sucreries ces derniers jours.


– J’en veux encore!


– Non, c’est non.


– Mais papa!


– …


– Allez papa! Tu seras le plus meilleur
papa du monde entier.


– …


– Mon petit papounet chéri…

Quel parent n’a pas déjà vécu cette situation à l’épicerie :

– Tu ne peux pas avoir de bonbons, tu as eu suffisamment de sucreries cette semaine.

– J’en veux encore!

– 1-2-conséquence.

– Mais maman!

– 1

– Mais pourquoi?

– 2

– S’il te plaît!

– Conséquence, pas de jeu vidéo ce soir.

L’important ici, c’est de rester calme, mais ferme.  Et surtout d’appliquer la conséquence pour garder notre crédibilité et l’impact de cette technique.  Votre enfant comprendra rapidement qu’il ne gagnera plus rien en argumentant ainsi et il cessera son manège.

Allez-y, relevez le défi!

Liste de tous les articles.jpg