La préservation du papier

w

w

w

Bibliothèque et Archives nationales du Québec. À l’abri de l’oubli – Petit guide de conservation des documents personnels et familiaux. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Québec, 2008.

Centre de conservation du Québec. Le soin des œuvres sur papier. Consulté le 10 janvier 2018.

Institut canadien de la conservation : Soins de base – Documents papier et coupures de journaux. Consulté le 10 janvier 2018

Le numérique a beau prendre de plus en plus de place, on ne peut pas encore dire que nous sommes devenus une société sans papier. Nous avons tous chez nous des documents papier que nous aimerions préserver, que ce soit des cartes de souhaits, des contrats ou autres documents officiels par exemple. Mais comment faire pour les conserver longtemps?

 

Il est tout d’abord important d’avoir un bon système de classement. À quoi sert de conserver nos documents si on ne peut les retrouver? Mais cela fera l’objet d’une autre chronique.

Tout comme les photographies, le papier déteste la poussière et la lumière. Évitez donc de trop l’exposer à la lumière et au soleil. Il déteste en outre les écarts de température. Un climat trop humide encourage l’apparition de moisissures. Un climat trop sec rend le papier très friable. Mais le pire reste encore les changements fréquents de climat qui modifie sans cesse la grosseur des cellules qui composent le papier et le rend extrêmement fragile. Mieux vaut donc entreposer vos documents papier à l’intérieur de la maison, dans un lieu où vous habitez et où la température reste relativement stable. Évitez les greniers, les sous-sols mal isolés, les entrepôts extérieurs ou les garages.
 

Il est aussi recommandé de retirer toutes les agrafes, élastiques, pinces et trombones qui pourraient endommager le papier. Les métaux rouillent. Et oui, même l’acier inoxydable finit par rouiller avec le temps. La rouille s’attaque ensuite au papier qui ne s’en remettra pas. Mieux vaut donc retirer tous les métaux s’il est possible de le faire sans trop endommager les documents. Les élastiques sèchent et restent souvent collés sur le papier. Ils laissent alors une marque qui ne pourra pas s’effacer. Pour maintenir les documents ensemble, il est plutôt recommandé d’utiliser des trombones faits d’un plastique inerte de préférence, ou encore mieux, de tout simplement placer une feuille blanche entre chaque document.

Pour les documents vraiment précieux, vous pourriez peut-être penser à les entreposer dans des chemises exemptes d’acidité et de lignine. Cela réduit les réactions chimiques entre les feuilles de papier et permet donc une conservation plus longue. Rangez vos dossiers dans un classeur ou même dans des boîtes exemptes d’acidité pour leur donner un environnement optimal à la conservation. Vous pourrez ainsi profiter de vos documents encore longtemps. Et n’hésitez pas à consulter les archivistes qui travaillent près de chez vous. Ils ont souvent plein de bons conseils à vous offrir.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez aussi consulter les sources suivantes :

Liste de tous les articles.jpg
Concours.jpg