Parhélies et paranthélies
Un soleil bas et des nuages chargés de cristaux de glace, voilà les conditions idéales pour créer ce phénomène appelé parhélie. En effet, cela se produit lorsque la lumière du soleil est reflétée sur les petits cristaux de glace dans des nuages cirrus pendant les grands froids. Le mot parhélie vient du grec ancien et est formé de [para], « auprès » et de [hélios], « soleil ».
 
Cette manifestation n'est certes pas l'apanage du Manitoba, mais on peut l'observer assez fréquemment l'hiver... elle sert de baume aux rigueurs du froid. On appelle aussi ce phénomène optique « faux soleil », « œil de bouc » ou « chiens de soleil ». On peut exceptionnellement voir des paranthélies, qui sont en sorte des « parhélies de parhélies ». À noter que parhélie est masculin et paranthélie féminin.
Voici quelques images de parhélies prises sur le vif et gracieusement offertes par des Manitobains et Manitobaines.

C'était la première fois de ma vie que je voyais un tel phénomène. J'ai voulu prendre une photo amusante, qui ressemblerait à une image de sainte... avec un halo.

Photo de

prise le

à

Kateryna Kryvolap

15 janvier 2018

Steinbach, MB

Quand je vois les parhélies dans le ciel, je frissonne. C’est que ces merveilleux prismes de lumière qui ressemblent à des guillemets autour du soleil annoncent plusieurs jours de grand froid. C’est comme si les astres se donnent le mot et lancent l’alerte!

 

Heureusement que ces halos sont de toute beauté… J’ai pris cette photo au bord de la rivière Rouge, dans ma cour, par un matin glacial de janvier. Il a fallu que je prenne mon courage à deux mains pour me retrouver, les doigts figés sur mon appareil, en train de capter cette merveille de la nature!

Photo de

prise le

à

Simone Hébert Allard

15 janvier 2018

Winnipeg, MB

Sur le pont Elizabeth.

Guilaume Schirru

15 janvier 2018

Winnipeg, MB

Photo de

prise le

à

Photo de

prise le

à

France Blais-Shiokawa

31 décembre 2018

Pilot Mound, MB

L'hiver froid du Manitoba est souvent difficile, mais il faut savoir apprécier ses beautés. Au sortir de Pilot Mound pour retourner à Winnipeg, nous avons arrêté la voiture pour prendre cette photo. Je me suis dit que ça irait bien dans Le Nénuphar.

J'étais pas mal excité d'être témoin de ce ciel fantastique, vers 10 h du matin. Ce que je croyais être de super chiens de soleil et halos s'avère être beaucoup complexe. On me dit

qu'il s'y trouve sept phénomènes atmosphé-riques :  un arc circumzénithal, un arc supralatéral, un arc tangent (assez rare), un halo de 46 degrés (très rare), un arc de Parry, un arc supralatéral de Parry, un halo de 22 degrés, une parhélie, un cercle parhélique partiel et une colonne lumineuse supérieure. North Photography

Brent Mckean

29 décembre 2017

Est du Manitoba, MB

Photo de

prise le

à

Sur la rue Traverse.

Photo de

prise le

à

Guilaume Schirru

15 janvier 2018

Sainte-Anne, MB

Photo de

prise le

au

Lisa Vivian

15 janvier 2018

Parcours de golf Niakwa, MB

L'hiver, j'ai le bonheur de voir le lever du soleil tous les jours. J'aurais pu prendre une meilleure photo, mais le -39°C m'a dissuadée de faire un pas de plus sur le balcon. Cette vue magnifique, prise avec mon IPhone 8,  surplombe le parcours de golf Niakwa.

Photo de

prise le

à

Louis-Philippe Leblanc

16 janvier 2016

Winnipeg, MB

Cette photo a été prise sur la rue Portage, en face des bureaux de Radio-Canada et avec de l'équipement appartenant à Radio-Canada.
Ne jamais oublier de lever le nez vers le ciel en hiver. On peut tomber sur de superbes parhélies.