Les poussins

Un homme de la ville déménage à la campagne et décide de devenir fermier.


Il se rend à la Co-op acheter 100 petits poussins. La semaine suivante, il en achète 200 et, 7 jours plus tard, il en demande 500.

- « Wow » dit le commis, « décidément, ça va bien ton affaire »!

- « Pas tellement », lui répond le client, « soit je les plante trop creux, soit trop espacés! »

La politesse

 

Mon beau-frère, un ministre, donnait des leçons de politesse à son fils de 7 ans.

 

Ce soir, on va souper chez ta tante et, tu sais, elle n'est pas aussi bonne cuisinière que ta mère. Et elle est nerveuse quand elle reçoit pour un repas. Alors, mange ce qu'il y aura sur le menu et n'oublie pas de remercier ta tante en partant.

 

Le petit dit en sortant « Merci, ma tante pour le souper. C'était beaucoup mieux que papa pensait. »

Mauvaise oreille

Quelques hommes travaillent dans un moulin à scie. Un d'eux s'approche trop près de la lame et son oreille tombe dans le bran de scie.

Aussitôt, les autres se mettent à la recherche de l'oreille. Un homme la trouve et dit « Tiens, je l'ai! » 

«  Non » dit l'amputé, « Continuez de chercher, la mienne avait un crayon dessus. »

Cherchons ta femme

Dans un grand magasin, un homme parcourt les allées en cherchant quelque chose.

Il est si préoccupé qu'il se cogne sur un autre homme qui cherche sa femme. Il s'excuse et dit « Je cherche ma femme. »

​« Ah, toi aussi! De quoi a-t-elle l'air? »

L'autre répond « Une belle blonde aux yeux bleus, cinq pieds huit, un sourire très charmant. Elle porte une mini-jupe et une petite blouse décolletée. Et la tienne? »

​« Laisse donc faire ma femme. Cherchons plutôt la tienne! »

 

L'enterrement

Un homme meurt et à ses funérailles, le prêtre n'en finit plus de le louanger. « Il était honnête, bon travaillant, père dévoué, mari modèle! »

Finalement, la veuve se penche et dit tout bas à son fils de 16 ans, « Vas donc en avant regarder dans le cercueil pour voir si c'est bien ton père qui est dedans. »

 

Problèmes de santé

Un homme se présente devant le médecin pour un examen.

Le médecin lui demande « Avez-vous eu d'autres problèmes depuis votre dernière visite d’il y a 6 mois? »

​« Euh... euh...  ah oui! Deux pneus crevés le mois passé. »

Le sermon

 

Un curé part en vacances pour une semaine et confie la messe du dimanche et le sermon à son vicaire.

 

À son retour, il demande à un paroissien comment ça s'est passé. « Très belle cérémonie, mais un sermon pas mal plate. »

 

Le curé demande donc vicaire sur quoi il a prêché. « Oh, je n'ai pas eu le temps de préparer mon sermon, alors je me suis servi d'un des vôtres. »

 

 

Quel chemin?

 

Un homme s’arrête chez un fermier pour demander son chemin.

« Quelle direction prendre pour me rendre à Sainte-Geneviève? »

            - « Je ne sais pas. »

« Alors, quel chemin prendre pour me rendre à La Broquerie? »

            - « ... »

« Donc, où ce chemin mène-t-il? »

            - « Je ne sais pas non plus »

« Dis donc, tu ne sais pas grand-chose! »

            - « Non, peut-être, mais je ne suis pas perdu, moi. »

 

 

Jambon ou mariage?

 

Un rabbin et un prêtre se rencontrent à un pique-nique annuel.

« Mon ami », dit le prêtre, « ce jambon est délicieux. Tu devrais y goûter. Je sais que c’est contre ta religion, mais tu n’as pas vécu tant que tu n’as pas dégusté une bonne tranche de jambon. Dis-moi, quand vas-tu te décider? » 

 

Le rabbin regarde le prêtre avec un gros sourire et lui dit « À ton mariage, mon ami! »

Le meilleur prix

 

Un homme entre dans un bureau de dentiste et s’enquiert :

- « Combien demandez-vous pour arracher deux dents de sagesse? »

- « 80 $ » lui répond le dentiste.

- « Mais, c’est ridicule. Ne pouvez-vous pas charger moins? »

- « Oui, sans anesthésie, je peux le faire pour 60 $. »

- « Encore trop cher » dit l’homme.


- « Et bien, sans anesthésie et en me servant d’une simple paire de pinces, disons, 40 $. »

- « C’est encore beaucoup. »

- « Alors, si je laisse un de mes étudiants essayer avec une paire de pinces, ce sera 25 $ et ça, c’est mon plus bas prix. » 

- « Merveilleux » dit l’homme.  « Prenez rendez-vous avec ma femme lundi prochain! »

 

 

La saison froide

Nous venons tout juste d’immigrer au Canada de l’Algérie et je demande à notre voisin ce qu’il en est de la saison froide.

 

Il me répond :


« Nous en avons quatre : le début de l’hiver, le milieu de l’hiver, la fin de l’hiver et l’hiver prochain. »

 

 

Bonnes jusqu'à 10 kilos

Une jeune mère est sortie une fin de semaine avec des amies. Son mari garde le bébé pour la première fois.

 

Quand la mère revient à la maison, tout semble en ordre, mais elle remarque tout de suite que son mari n’a pas changé la couche du bébé.

 

Elle questionne son mari qui lui répond « La boîte de couches dit qu’elles sont bonnes jusqu’à 10 kilos, alors j’attendais qu’il y ait 10 kilos dans la couche avant de la changer. »

 

 

La pénitence qui tue

 

Après sa confession, un homme reçoit sa pénitence du prêtre. « Tu réciteras un chapelet un jour, sautes une journée, récites le chapelet encore un jour et tu sautes l'autre journée, et ainsi de suite pendant deux semaines ». Après 10 jours, la femme du pénitent annonce au prêtre que son mari est décédé et que c'est à cause de la pénitence qu'il lui avait donnée.

 

Le prêtre lui demande : « Comment un homme peut-il mourir à réciter le chapelet? »

 

« Oh, non » répond-elle, « Ce n’est pas le chapelet, mais c'est de sauter toute une journée de temps qui l'a emporté. »

 

Le mauvais numéro

 

Une auto remplie de religieuses se fait arrêter par la police.

- « Y a-t-il un problème, monsieur l’agent? » demande la conductrice.

- « Oui, vous conduisiez à 100 kilomètres-heure. »

- « Mais l’affiche disait pourtant bien 100! Alors je n’ai pas fait d’excès de vitesse. »

- « 100 est le numéro de la route, ma sœur! » répond le policier.

Il regarde sur le siège arrière et les religieuses sont toutes blêmes. Le policier leur demande :

- « Tout va bien mes sœurs? »

L’une d’elles répond :

- « Oui, ça va mieux... mais nous avons fait plus de 10 kilomètres sur la route n° 205, et nous reprenons enfin notre souffle. »

Méthode anglaise

 

Un ingénieur, un mathématicien et un physicien discutent autour d’un poteau au bout duquel flotte un drapeau. Un professeur anglais s’amène et leur demande :

- « Quel est votre problème? »

Le physicien répond :

- « Nous avons besoin de déterminer la hauteur du poteau et nous tentions de trouver le meilleur moyen pour ça. »

- « Attendez! » dit le professeur.

Il retire le poteau de sa base, l’étend au sol, sort son galon à mesurer et mesure le poteau.

- « Vingt-quatre pieds messieurs. » dit-il, après avoir remis le poteau en place.

Le mathématicien dit alors :

- « C’est bien d’un Anglais ça, nous voulions connaître la hauteur et il nous a donné la longueur. »