Sainte-Anne-des-Chênes, Manitoba

Mai 2017

Le début de l'aventure

Les heures-miroirs m'ont toujours fascinée et réjouie, tout comme le cri de ralliement des outardes. Aussi, suis-je particulièrement heureuse de pouvoir dire que Le Nénuphar a ouvert ses pages le 5 du 5 à 5 h 55 en même temps que le passage d'une volée d'outardes... quelque part. (On se fabrique des petits plaisirs comme on peut.)

Bien entendu, tout n'est pas au point, plusieurs chroniques sont encore sur la planche de travail, mais ayant démarré un compte à rebours le 1 ͤ ʳ avril en me laissant le loisir de crier « grenouille d'avril », et étant donné que le format électronique permet de continuer à peaufiner, je ne suis pas trop marrie.

Pourquoi un magazine francophone en ligne m'a-t-on demandé, avec l'accent sur le « francophone ». Bien... parce qu'il n'y en a pas, tout simplement! Enfin, pas qui soit dédié aux Manitobains.  Oui, la plupart des chroniques qui vont s’y retrouver peuvent être lues par quiconque, mais le bottin des ressources de la région (toujours en développement), sera des plus utiles à la population d’ici et surtout aux nouveaux arrivants. Et des nouveaux arrivants, il en arrive de plus en plus dans notre belle région.

Vos idées et commentaires sont les bienvenus pour faire de ce magazine un endroit agréable à consulter. Ne vous gênez surtout pas d’écrire à :

editeur@magazinelenenuphar.com

Liste_de_tous_les_éditos.jpg