laquelle on vit. Mon engagement envers ma famille  et ma communauté vient en premier, puis vient la carrière. Heureusement, j’ai la santé pour faire les deux. »

Quel est le lien entre les deux vice-présidences qu’elle occupe ? « Le WTC c’est un projet de société qui crée un pont entre les communautés entrepreneuriales anglophones et francophones du Manitoba. Nous avons voulu créer un centre où le bilinguisme soit mis en valeur dans le milieu des affaires. La francophonie doit être accessible à tous les francophones, qu'ils soient artistes, athlètes, scientifiques ou entrepreneurs. Ça doit être vivant et lié à tous les aspects de notre vie. » Une mission que veut remplir ce Centre basé à Québec, mais ouvert à tous les francophones des Amériques.

Carole Freynet-Gagné, une femme entière, qui ne compte pas s’arrêter là en matière de respect des droits linguistiques. Des vœux pour 2018 ? « Je voudrais que les entrepreneurs accordent plus d’importance à l’affichage en français. Il faut que la francophonie soit visible. Elle comporte tellement d’avantages. Il y a bien sûr des avantages sur le plan économique, mais aussi sur le plan social. Imaginez si tous au Manitoba affichaient dans les deux langues. On serait visible. On existerait à l’extérieur de la maison et de l’école. »

Carole Freynet-Gagné : Madame la vice-présidente

Autour d’une table de réunion, ce n’est pas celle qui parle le plus fort. Elle prend le temps d’écouter, de poser des questions. Puis elle passe à l’action. Depuis qu’elle est toute petite, elle s’investit dans ce qu’elle aime, notamment le français. « Très jeune, je savais que j’en ferais ma vie, ma carrière. J’ai deux carrières en simultané, traductrice et pédagogue. La traduction fait appel à mon souci du détail et à mon amour pour la langue, et la pédagogie fait appel à mon désir de transmission de la langue et de la culture. »

Pour Carole Freynet-Gagné, quand un choix s’impose –histoire de reprendre le slogan de sa boîte –, c’est indéniablement le français. Une passion qu’elle a su transmettre à ses quatre filles. « Elles sont toutes aussi engagées que leurs parents et c’est un beau cadeau de vie, ça. »

Mais comment la Franco-Manitobaine réussit-elle à tout faire ? « Je crois que c’est une question de priorité. Je veux contribuer à créer le milieu que je souhaite pour ma famille. On ne vit pas en silo. Je ne peux pas parler de partage à mes enfants et ne pas contribuer à la société dans

Carole Freynet-Gagné

Vice-présidente du World Trade Center (WTC) de Winnipeg et maintenant vice-présidente du CA du Centre de la francophonie des Amériques, Carole Freynet-Gagné est aussi propriétaire depuis 22 ans du bureau Freynet-Gagné Traduction et consultation. Elle est aussi aux commandes depuis 12 mois de la maison d’édition Apprentissage illimité, spécialisée notamment en littérature jeunesse, dont la trousse pédagogique Paul et Suzanne. Femme aux multiples fonctions, M     Freynet-Gagné carbure cependant à l’un des éléments essentiels de sa vie : la francophonie manitobaine.

me

Liste de tous les articles.jpg